Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 Avec la justice algérienne on nage dans le total délire et le n’importe naouaque .
Voici les tarifs d’emprisonnement par catégorie: Chef de GSPC pour atteinte à la sécurité de l'État: 20 ans de prison ferme. 10 ans pour le gouverneur de la banque d’Algérie ou le PDG d’un laboratoire qui vend aux algériens des vaccins périmés contre la grippe et la rougeole pour nourrissons. Jusque-là noooormal ! Mais la dernière nouveauté fin 2010 sort du tribunal criminel de Chlef qui vient de lâcher ce verdict:

 

 

 

 Dix ans de prison ferme pour Abderahmane Tounsi, 23 ans, pour avoir enregistré une chanson rap qui circulait dans des téléphones portables le contenu jugé subversif avec deux chefs d’inculpation: atteinte aux symboles de l’Etat et au président de la République, et apologie du terrorisme. Son frère Hocine, 24 ans, co-auteur de la chanson a écopé de 3 ans de prison ferme. Même Farouk Ksentini,le peureux  président de la Commission des droits de l’homme, a émis des réserves : «Je comprends que l’on soit sévère contre l’apologie du terrorisme, mais pour le reste, il me semble que dix ans de prison c’est un peu trop »

Pour ce tarif, mieux vaut dévalser la banque d’Algérie car là au moins tu risques 10 ans de serkadji planqué comme un  nabab et au final tu gardes le pactole. (Dec 2010)

Tag(s) : #ARCHIVES 2010

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :