Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

agraw.jpg

Après ses déboires en décembre dernier pour son engagement dans le mouvement des archs de kabylie. Le chanteur BOUDJEMAA AGRAW a failli perdre la vie suite a "une curieuse" opération policière qui l’avait ciblé mercredi dernier, selon un récit qu’il a confié à la presse.
«Je rentrais à bord de mon véhicule avec deux amis de Beni Douala où je m’étais rendu pour me recueillir sur la tombe de Matoub. A la sortie d’Azazga, des véhicules de police nous interceptent, et très vite j’ai dû obtempérer à l’ordre de m’arrêter. Mains en l’air, mes compagnons et moi sommes descendus du véhicule sous la menace des armes des policiers braqués sur nous», raconte Boudj, qui dit avoir échappé à l’irréparable tant les policiers étaient tendus.

Les policiers ont finalement fini par le reconnaître, ce qui les a ramenés à de meilleurs sentiments.

Lui et ses compagnons seront conduits au commissariat d’Azazga. «Là j’apprends par la bouche d’un officier que le signalement exact de mon véhicule a été transmis à l’unité par un message officiel où il était mentionné qu’à bord de la voiture roulaient des individus armés à intercepter.» «Les vérifications faites, nous avons quitté le commissariat avec les excuses des policiers». El Watan

Tag(s) : #ARCHIVES 2003

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :