Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Le décès de Djillali Rezkallah, commence a faire couler beaucoup d’encre et semble être la goutte qui va faire déborder le vase. L’ensemble des artistes algériens très touchés par la disparition du chanteur de Raïna Raï s’insurgent envers  les responsables politique qui ont laissé cet artiste mourir en silence sans avoir essayé de lui tendre la main. Cheikh Sidi Bemol  très remonté dans cette affaire a bien saisi la situation « l'État algérien n’aime pas les artistes, il les tolère à peine. Qu’ils se débattent dans la précarité et la misère, qu’ils agonisent lentement dans d’affreuses souffrances, qu’ils soient obligés de s’exiler, ou d’interrompre leur carrière, tout cela n’émeut guère les responsables de la culture. Peut-être même que tout ça les arrange, peut-être bien que les seuls artistes qu’ils apprécient sont les artistes morts. ». A son tour Cheb Nasro un des fondateurs du Festival du raï d’Oran hors de lui a mis en ligne cette vidéo dans laquelle il accuse ouvertement  la ministre Khalida Toumi de mépris et d’arrogance  envers les artistes et lui demande tout simplement de démissionner. (Nov 2010)

 

Tag(s) : #ARCHIVES 2010

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :