Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DJAMEL ALLAM  fait son come back avec un nouvel album novateur surtout lorsqu’on sait que l’homme est un sacré musicien et un fameux mélodiste.

Pour l'instant l'album n'est disponible qu'en Algérie chez Belda Diffusion. Fruit d’une quête de 3 années entre Paris, Montréal et Alger, ce CD contient une dizaine de chansons réalisées en  présence de guests dont Mohamed Lamine , Akli.D et même ….. Fellag, dans une version déjantée de «Ya Mohand serbi latéye ». Ilawlawen n imalaïkat (Les youyous des anges) regorge de bonus.

Dés la première écoute on sent la marque de l'artiste, sa sensibilité et la générosité qui le caractérise.

Dans le livret accompagnant le CD cet enfant indécrottable du 33tours écrira: "Cette nouvelle aventure m'aura finalement fait toucher de plus près encore la modernité irréversible et immuable du langage de demain immuable et unique résolument binaire. Telle fut l'aventure de ce nouvel album durant laquelle je n'aurais eu de cesse de douter, de questionner et d'exiger pour ne rien oublier, pour tenter de tout livrer. Tout donner de soi, de sa vie, de son parcours, de ses rencontres, de son existence. La mémoire y côtoie la fragilité, la fête, le rêve et le don de mon Algérie".Dés l'ouverture,

Djamel Allam nous gratifie en trio avec Khaled et l’immense comédien Sid Ahmed Agoumi d'un émouvant hommage au maître du chaâbi le regretté El Hachemi Guerrouabi . Extrait de l'hommage "Hachemi". (Juin i2008)


 

Tag(s) : #ARCHIVES 2008

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :