Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 «Quand je pense que je détestais le violon. Mon père me l'avait imposé, au temps où je faisais mes classes de musique andalouse. Moi, j’étais plutôt pop, je me voyais guitariste...»

DJAMEL BENYELLES fils de la tchitchi de Tlemcen n’aurait jamais plongé dans l’univers glauque des raïmen et pourtant dés le milieu des années 80 il apportera avec son violon un « plus » au pop raï.  Il inaugure cet univers par son empreinte électrique très hispanisante  sur les premiers 33  tours de Cheb Mami  et Cheb Kader et Cheb Khaled.

Par la suite, il  fréquentera Higelin, Jean-Paul Gaultier  et Alain Maneval . À Tokyo, le vice-président de Sony sous le charme le presse d'enregistrer  1002 Nuits. 1

994 il lance son groupe melting pot Djam & Fam, avec Cheb Moumen. 2003 il signe les arrangements de l’album « Arabesque » de l’ex-fan des sixties Jane Birkin qui devient disque d’or. Djamel disparait.

Puis soudain juillet 2010 sur le net on découvre cette vidéo annonce postée par Global Art (ci-contre).

Voici un avant goût de ce qui vous attend avant la fin de l'année 2010. Alors les gars patience. (Juillet 2010).

 

 

Tag(s) : #DCD SORTIES D'ALBUMS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :