Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10 ans après Djazaïr Johara, HASNA EL BECHARIA revient bien dans sa tête, réconciliée avec les siens avec Smaa Smaa un album entièrement roots et enregistré en plein sud, entre les murs des vieux ksours de l'oasis de Taghit . "Ce disque est très personnel, il m’a permis de sortir pas mal de souffrance, de vécu, de souvenirs».

Depuis son départ pour l'Europe en 1999, jamais la rockeuse du désert n'a été plus près de Sidi Moussa, Sidi Slimane et Merabet Sid Ahmed les saints de cette palmeraie magique.  Madame retrouve son environnent,s’imprègne de la lumière, l’enregistrement se fait dans l’esprit des gens du sud « pas trop vite le matin, tout doucement le soir » le thé coule a flot le son est authentique et même si ont sent beaucoup de tristesse dans les chansons, le groove est là et Hasna dégage une force inouïe de son gumbri, de sa guitare et avec les différentes tonalités de sa voix mi-femme/mi-homme.

À travers ces chansons dont certaines appartiennent au patrimoine de la région, mais réarrangées avec l'introduction du violon Hasna l'Algérienne, Hasna l'Africaine crie ainsi sa liberté,  "j’avais 22 ou 24 ans et j’ai le souvenir qu’il y avait Miriam Makeba qui disait qu’elle était libre en Algérie. Pour moi, c’était des paroles fortes. Je l’ai dit aussi quand j’ai chanté pour mon pays Djazaïr johara." De ce disque se dégage beaucoup de chaâbi, beaucoup de gnawi et parfois même du rock béchari".(écoutez des extraits dans la vidéo ci-contre).
Smaa Smaa (écoute,écoute) ce que la bécharia a a te dire. Sortie chez  (Lusafrica/Sony) 2010
Retrouvez Hasna El Becharia sur RFI dans l'émission de Laurence Aloir, Musiques du Monde, le 13 février.

 

 

Tag(s) : #DCD SORTIES D'ALBUMS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :