Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On peut aimer ou ne pas aimer le style JEAN PIERRE LIEDO mais la question n’est pas là. A t'on le droit de censurer un film parce qu’il exprime un point de vue ?  Le cinéaste donne son regard il est sans tabous et c’est ça  qui le différencie des autres, point barre ! Alors NON A LA CENSURE.
 C’est comme la Constitution, que Bouteflika devienne président jusqu'à ce que mort s’ensuive  ça ne me gène pas.  Mais la constitution votée par les Algériens stipule qu’on  a droit qu’à deux mandats c’est clair, non ? II FAUT RESPECTER.
Lorsqu’on voit Merzak Allouache obligé d’aller tourner au Maroc son film sur les clandestins  parce le ministère de la Culture refuse de lui accorder les autorisations nécessaires de tournage. Ça s’appelle quoi ça ? DE LA CENSURE ENCORE.
 Non il faut arrêter là. Déjà qu’on est mal barré cinématographiquement. Prenez de la graine chez nos voisins tunisiens regardez « la graine et le mulet » de  d’Abdellatif Kechiche 4 césars ! Madame Khalida Toumi  réfléchissez  plutôt a l’avenir du cinéma algérien au lieu du votre.

Parce que comme le film de Liedo « Ne restera dans l'oued que ses galets ».

Pour aller à la pétition : http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1527 (fev2008).

 

 

Tag(s) : #ARCHIVES 2008

Partager cet article

Repost 0