Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

khalass.jpg

 

Avec l"arrivée de l’été les imprésarii tunisiens ont solliciter l’intervention du ministre de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine contre ce qu'ils appellent "des intrus" de la profession.

Mais qui sont donc ces "intrus" et que leur reproche  t-on?
Selon la pétition  adressée  à M. Aderraouf Basti, ministre de la Culture  tunisien ces "indus occupants de la culture" sont des tourneurs algériens qui négocient directement avec les responsables locaux des festivals sans passer par le ministère  le document cite le cas de Mourad Hammami, qualifié « d’intrus ». Ce dernier aurait signé des contrats au noir  pour  faire venir  Chaba Nawal et Chab Khalass.

L'autre "envahisseur" serait Djamal Baba Aïssa l'impresario de Hakim Salhi qui lui aussi doit se produire en Tunisie "Ces pratiques illicites ne sont que la partie visible de l’iceberg".

Selon la chikaya les imprésarios des artistes tunisiens ont du mal à trouver des contrats. Franchement si la musique algérienne est plus appréciée, plus fun que la musique tunisienne est-ce la faute des tourneurs algériens?  (Juin 2009)

Tag(s) : #ARCHIVES 2009

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :