Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

                                  MORITURI

affiche-morituri.jpg

 

"Morituri" (rien a voir avec Morituri de Marlon Brando sorti en 1965) est un film policier de Okacha Touita. adapté a partir de trois romans de Yasmina Khadra (Morituri, Double blanc et L’Automne des chimères), nous sommes dans la décennie 90 en plein dans le kituki, la khalota totale, le tag ala men tag, le total brouillard, le tsunami des terrorismes mondiaux l'Algérie est number 1 au hit parade du gore.

Le film nous plonge dans le monde bidoun chafaka de la mafia politico-financiére nommée par feu Boudiaf, dans l'oeil du cyclone de la guerre civile, c'est le règne sans pitié des dobermans et des klebs pouilleux .

Le livre "Morituri", Yasmina Khadra l’aurai écrit suite de l’explosion d’une bombe le 1er Novembre 1994 contre des enfants scouts à Mostaganem alors qu’ils se recueillaient sur les tombes des martyrs de la révolution.

C'est donc l'histoire d'un flic, le commissaire Brahim Llob, incarné par Miloud Khatib un genre de Philippe Marlowe algérien à l’humour décapant, révolté, mais qui n'a pas les moyens de sa révolte. Le film montre aussi les pulsions d'une ville, Alger, amoureusement filmée par Allel Yahiaoui qui citons le au passage n'a même pas obtenu la moindre distinction lors du dernier "Fennecs d'Or".

"Morituri" avec Miloud Khetib et Azzedine Bouraghda et aussi Sid Ahmed Agoumi, Boualem Bennani, Kaci Tizi-Ouzou, Sid Ali Kouiret, Aziz Degga, Malika Belbey, Rachid Farès, Djamel Allam. La musique du film est signée par le boss Rachid Taha dont le fameux titre . Projeté en avant-première à Alger, dans le cadre de la manifestation "Alger, capitale de la culture arabe","Morituri" a reçu un bon accueil, tant de la part des spectateurs que de la presse algérienne . Il parait que lorsque sur le générique de fin la voix de Rachid Taha retentit avec "Hasbouhoum" ((demandez-leur des comptes) extrait de l'album "Tékitoi" la salle a applaudit! comportement rare fi bled mikki. Parce que d'habitude les algériens n'applaudissent que lorsque un pilote d'Air Algérie pose son avion sur le tarmac d'Alger ou quand boutef marque un arrêt dans ses discours. sortie du film en France le 25 avril 2007.

Tag(s) : #ARCHIVES 2007

Partager cet article

Repost 0